| 
 

 Sil vous plat traduire ce texte

         
Admin
Admin


: 26
: 09/02/2008

: Sil vous plat traduire ce texte     20, 2008 8:34 am

Dominos



Ibtissem Ibrahim El Terrissy

Cest la raison pour laquelle ta fille a t muette madame
Molire

Soigneusement et avec tant de prcision, je place la pierre dans le btiment. Je souris de satisfaction de sa voie dans le systme de ma vie. Et en toute quitude, je commence crire. L'odeur de quelque chose de brl sous ma peau menvahit cependant je fais semblant de lignorer et je me mets formuler la dernire version de mon article ditorial du journal El Sabah * . Mes expressions jaillissent vers un horizon obscur. Leur cruaut moffense. Leurs ttes se penchent dentre les lignes en se moquant de mes sentiments (J'ai besoin de dmontrer l'importance de l'existence des femmes et lvidence de leur rle dans l'laboration de l'histoire).
Mon pre me disait : il est normal que tu aies plus que ton frre nobtiens frre parce que tu es femme et toute femme est prive de maintes privilges.
La vigoureuse main de mon frre pareille celle dun fer rouill serre ma chevelure : Je vais larracher des racines de telle faon que tu ne peux plus te faire belle pour sortir ! La mche des cheveux qui tait reste autour de ses doigts ne cessait depuis de gratter (griffer) mon cou et de faire saigner ma gorge. Leau glace devient des pines qui la percent et ma voix se transforme en gmissement. Le bras de mon pre parvient dun temps trs lointain pour repousser cette agressivit et me protger avec beaucoup de tendresse accompagn dune autre humiliation :
_ Que tu sois maudit ! Est ce de ta virilit que tu frappes une femme.
Il avait dit la vrit. Les vrits sont parfois dsastreuses. Mon pre lui-mme le grand homme de droit et le journaliste renomm qui avait longuement submerg la presse des ses articles dfendant la femme et ses droits et louant son rle important dans la socit mavait regard avec tant daffection et dangoisse quand javais eu mon bac :
_ Ce que tu as fait comme tudes est largement suffisant !
Il mavait fait plonger dans ses livres en menfonant dans sa bibliothque et en mme temps il avait ferm toutes le portes de notre maison. Il mavait enchane avec sa tendresse et comme sil compensait ma perte, il mavait achet une voiture avant quil net achet une mon frre. Je me sentais telle quune infirme qui avait besoin de autres pour se lever de sa chaise roulante et de son impuissance.
(Dans mes critures, jallais tout d'abord aborder le sujet de l'indpendance des femmes, de lintelligence inhrente et naturelle dont elles jouissent et qui leur permet de vivre dans la socit sans tre dpendantes de lhomme). Quand je mtais libre de lautorit de mon pre aprs mon mariage, javais commenc perfectionner la planification de ma vie dune manire gniale et tonnante. Javais trac mon existence de la mme faon dont javais tellement rve. Il faut que javoue que ctait grce la docilit de mon mari et sa confiance en mes choix, lui qui ne stait jamais donn la peine de se mler de mes affaires un tel point que je ne peux plus discerner son existence.
Quand la mort de mon pre mavait libre de son autorit, javais fait face lpouvantail qui avait partag mes souffles en soupirant : Comme elle est atroce cette douleur que je vis !
(Il faut quil yait un grand rle de maternit pour raliser une cration bien forme de la socit. Pourquoi ne commencerais-je pas mon traitement de ce sujet ?)
Ma fille frissonnait sous leffet de la fivre. Le ftus ayant pri, le saignement et sa main de fer tombant de toute sa force sur la table, la vitre brise et son hurlement insistant : Je ne vais pas divorcer Voyons ce que vous pouvez faire !
Elle avait accouru en sanglotant vers moi pareille la gamine choye quelle tait avec ses belles tresses et son joli visage. Elle stait jete dans ma poitrine. Ses larmes coulaient et toute convulse, elle criait : je ne laime plus Je ne peux plus vivre un instant de plus avec lui. Aide-moi divorcer de lui maman ! Elle mtait retourne une bb rampant. Je navais pas pu lallaiter car mes seins taient asschs. Mon amour tait submerg des tas de cendre. Les yeux surpris de mon mari contemplaient ma perplexit sans cacher sa rjouissance de mon malheur. Et alors que devrais-je faire ? Ctait moi qui lui avais choisi son mari convenable. Un jeune homme gt dune grande famille Un fils daisance, du confort et
A chaque fois quelle se heurtait un problme, elle retournait mon utrus, l-bas o la chaleur, la paix et la nonchalance. Cest moi qui me trouve maintenant impuissante et fragile. Comment ferais-je pour obtenir son divorce ?
(Que le titre de ma confrence soit : La cohsion familiale : la co-parentalit)
Mes larmes ardentes embrasaient mes yeux. Je lavais dpos dans lhpital puis jtais retourne. Me voil minfiltrant dans la foule et les cauchemars avaient purifi mon visage de sa cendre. Comment pourrais-je oublier le visage sombre du mdecin qui mavait carte un peu loin en me murmurant secrtement :
_ vous aurez d lamener beaucoup plus tt. Ltat de ton fils est trs critique et il est arriv une phase dassutude trs difficile traiter.
Jtais tombe sur le sol blanc de la salle. Aurais-je la force de persvrer et de poursuivre la construction dun btiment qui scroulait de plus en plus chaque fois que jy ajoutais une pierre ?
Le tlphone retentit me rappelant lentrevue de lmission Le matin .
La belle animatrice sourit en me prsentant aux tlspectateurs : heureux de rencontrer notre invite daujourdhui, la doctoresse Leila, une sociologue qui va nous raconter lhistoire de sa propre russite au sein de sa famille partir dun important et trs insistant sujet La famille arabe et les dfis de lpoque . Mesdames, mesdemoiselles et messieurs, Nesrine Trabelsi avec vous. Bienvenue vous tous.
La table se secoue violemment et ldifice scroule pierre aprs pierre. La blancheur tuante envahit mon crne annihilant tous les mots et titres, laissant un stupide sourire sur mes lvres affrontant les yeux carquills par-derrire la camra !
Des bas-fonds dun puits, la voix de metteur en scne me parvient ordonnant de passer un spot publicitaire annonant un nouveau jeu.
    
    http://thaqafa.akbarmontada.com
 
Sil vous plat traduire ce texte
          
1 1
 
-
» Les types de texte

:
 ::   ::  -